• Informations sur le CD
  •  
  • Symphonie fantastique op.14, Le Roi Lear op.4
  • JANOWSKI, Marek - Pittsburg Symphony Orchestra - [ BERLIOZ, Hector ]
  • Chez : Pentatone
  • Type : SACD
    Année : 2010
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.839
    Votants : 3
    Ajouté par : Domimag
    le : dim. 01 aot 2010 à 18h18
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-969.html

    Aucun commentaire...
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/1131356/iampartner/a98/lang...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.900
    Multicanal : Oui (5.0) / DSD / Hybride
    Enregistrement : Studio / 2009
    Interprétation, qualité de la musique enregistrée : La symphonie "à programme" de Berlioz, fruit d'une passion avec une actrice anglaise. Complètement "déjantée" pour l'époque (1830), cette symphonie est maintenant un des tubes du répertoire. Enfin une version excellente en SACD, tant techniquement qu'artistiquement.

    Acoustique 8/8 : Acoustique idéalement réverbérée et sans dureté du Heinz Hall à Pittsburgh.
    Distance 8/8 : Très bien.
    Spatialisation 8/8 : Superbe spatialisation sonore. L'orchestre sous nos yeux (plutôt oreilles), les pupitres clairement différenciés particulièrement les cordes (1ers et 2èmes violons, violoncelles, altos). Un régal !
    Tonalité 5,5/6 : Equilibrée, timbres naturels, très légèrement sombres. Solistes captés superbement.
    Balance 6/6 : Balance parfaite, multicanal parfait de chez BIS.
    Dynamique 6/6 : Pur DSD. Aucune compression. Niveau d'enregistrement normal. Une dynamique impressionnante (on entend absolument tout, même les pianississississimos).
    Présence, impression générale 7,5/8 : Impression de concert. Enregistrement vivant, spatialisation d'une précision magnifique. En stéréo, un peu de perte de spatialisation et de beauté des timbres et du ressenti de l'acoustique.

    Date de la note Le dim. 01 aot 2010 à 18h18
    Domimag
  • 4.720
    Très aéré, comme les fichiers 24bit savent le faire, beaucoup de basses, mais assez pauvre en médiums réalistes... par excès de concentration sur les basses et les aigus ?

    Date de la note Le mer. 27 oct. 2021 à 16h32
    jbpfrance
  • 4.900
    Cette collection (en SACD) est remarquable pour leur prise de son. Tout comme l'oiseau de feu + le sacre du printemps, ce SACD ne trahi pas la dynamique. Il faut bien régler le volume pour que les forte ne brisent pas vos fenêtres. A la première écoute, gardez la télécommande en main pour baisser si besoin. Ensuite, reprenez dès le début et goûtez cette dynamique qui se rapproche de celle rencontrée en concert.

    Date de la note Le lun. 14 nov. 2022 à 10h08
    sax.tenor