• Informations sur le CD
  •  
  • Symphony n°1
  • DE VRIEND, Jan Willem - The Netherlands Symphony Orchestra - [ MAHLER, Gustav ]
  • Chez : Challenge Classics
  • Type : SACD
    Année : 2010
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.250
    Votants : 1
    Ajouté par : Domimag
    le : dim. 01 aot 2010 à 17h57
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-968.html

    Aucun commentaire...
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/3476848/iampartner/a98/lang...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.250
    Multicanal : Oui (5.1) / DSD / Hybride
    Enregistrement : Studio / mai 2009
    Interprétation, qualité de la musique enregistrée : La version de la 1ère symphonie de Mahler telle qu'il l'a donnée à Hambourg en 1893 (avec le 2ème mouvement "Blumine", mouvement qu'il supprimera plus tard et un programme explicatif de sa symphonie). Déçu par l'interprétation de De Vriend qui manque de tenue sur la longueur, certains passages ennuient carrément, notamment le 1er mouvement. Des lignes mélodiques essentielles sont à peine audibles, il est vrai que l'enregistrement ne l'aide pas.

    Acoustique 6,5/8 : Acoustique "caverneuse" et réverbérante (trop).
    Distance 7/8 : Un peu loin.
    Spatialisation 6,5/8 : Image centrée en raison de la distance subjective: manque de largeur. La profondeur est mal ressentie. Les percussions "enflent" sur toute la scène.
    Tonalité 5/6 : Tonalités caverneuses et colorées.
    Balance 5,5/6 : Balance parfaite, multicanal satisfaisant. Caisson qui doit être baissé un peu.
    Dynamique 5,5/6 : Dynamique bonne. Niveau d'enregistrement normal. Pas de compression.
    Présence, impression générale 6,5/8 : Certains passages sonnent bien mais dans l'ensemble dès que le volume monte ça ne va plus. Les percussions noient le message dans une bouillie sonore. Le fond de la scène sonore nage dans l'approximatif et le brouillon. Des passages qu'on a l'habitude d'entendre disparaissent dans le "brouillard". Les percussions et cuivres paraissent plus près que les cordes !

    Date de la note Le dim. 01 aot 2010 à 17h57
    Domimag