• Informations sur le CD
  •  
  • The Montreal Tapes (avec Paul Motian et Paul Bley)
  • HADEN, Charlie
  • Chez : VERVE
  • Type : CD audio
    Année : 1994
    Style : Jazz, Blues
  • Moyenne : 4.550
    Votants : 2
    Ajouté par : jbpfrance
    le : mer. 10 fvr. 2010 à 22h28
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-636.html

    Enregistrement "tapes" de 1989
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.amazon.fr/Montreal-Tapes-Charlie-Haden/dp/B000001E6P/ref=sr...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.550
    et peut-être d'autres, car il y a eu 8 concerts en son hommage pendant 8 jours de suite en 1989

    The Montreal Tapes
    avec Paul Motian, et Paul Bley
    Verve
    1994

    C'est le mien.

    Les solos de contrebasse (plage 1, plage 2) passeront à merveille sur de nombreuses chaînes...En fait, ce ne sont pas des basses superbes, mais un médium très charnu et non aggressif.
    Le piano au début de la plage 2 est superbe...

    C'est très bon dans l'ensemble. Pas de défaut majeur sur l'ensemble: le piano sur certaines plages (plage 4,7) paraît moins "droit" que sur les autres, une bande qui a posé problème ? ou bien la batterie qui n'est pas forcément toujours crédible en positionnement). On sent que c'est un enregistrement qui date un peu, il est "on tapes" et pour moi, c'est son avantage par rapport au tout numérique de ces années-là. Pas de souffle non plus.
    Ce CD est un vrai MUST (mais alors là, un vrai) pour les amateurs de Jazz.
    4,55

    Le 20 Oct 2009 16:44, je disais:

    Jazzman Emoi de Juillet-Aout donne d'excellentes notes techniques à une compilation. Faudrait savoir s'il s'agit des mêmes enregistrements ou non.

    Charlie maintenant a près de 73 ans et porte des ... acouphènes et continue à jouer de la musique... nous aussi, un jour... à force.

    Date de la note Le mer. 10 fvr. 2010 à 22h28
    jbpfrance
  • 4.550
    Hier soir j'étais à peu près sur la même ligne mais un peu en retrait :
    "Sur la prise de son je suis assez d'accord avec les remarques de jbp, mais un peu moins satisfait. Il y a du naturel mais aussi pas mal de reverb qui dénature un chouia les timbres parfois. Aller, j'irai à 4.45 et on n'en parle plus.
    En tout cas c'est une prise de son largement assez suffisante pour profiter de la musique. Quoique sur la longueur, au casque, cette reverb peut lasser... J'écouterai tranquillement et j'en reparlerai. En tout cas de la très grande musique et une super ambiance effectivement."

    Après une écoute attentive, je m'aligne sur la note de JBP, 4.55, avec globalement la même vue (pas de défaut majeur) et dans le détail des commentaires parfois un peu différents (et différents aussi de ce que je disais hier soir où je focalisais trop sur la reverb, finalement discrète).

    Alors d'abord l'équilibre général et le naturel sont très agréable. Une fois qu'on est installé dans le son du disque on se dit que c'est un bon enregistrement. Le piano n'est pas le plus dynamique du monde, il est un peu loin des micros, mais ce n'est pas mal (c'est cet éloignement des micros qui m'avait refroidi en venant de "The blessing", forcément, là le piano est collé aux micros !). Une petite réserve aussi sur les timbres (peut-être lié à la salle), mais la réverb n'est pas génante du tout. Mais le point fort c'est la batterie, pendant les solos : elle a une dynamique étonnante par rapport au piano, c'est très agréable, il y a du punch. On peut regretter par contre un manque de chatoiement et de brillance dans les aigus des cymbales.
    Au fil du disque on a envie de monter le son, c'est bon signe (par rapport à "Minor blues" où au contraire je passais mon temps à baisser, pour finalement arrêter le disque, mes oreilles n'en pouvant plus )
    Quand on entend la batterie on a parfois envie de monter jusqu'à 4.6. Et puis le piano revient et on se rend compte que 4.55 c'est finalement la bonne note.

    Un disque auquel on peut prendre un réel plaisir à la prise de son (un plaisir raisonnable pour le piano, plus élevé pour la batterie) même si sur la longueur on sent bien qu'on n'ira pas au delà de 4.55.

    Pour la contrebasse, rien à dire de spécial. Pour la batterie je n'ai pas noté d'irréalisme dans le positionnement, mais JBP voulait peut-être parler du contraste entre le punch de la batterie sur les solos et le reste du temps, ou le contraste entre la dynamique de la batterie et celle du piano, plus faible.

    Date de la note Le jeu. 11 fvr. 2010 à 12h21
    corsario