• Informations sur le CD
  •  
  • Nocturnes (Integrale), Berceuse
  • AMOYEL, Pascal - [ CHOPIN, Frédéric ]
  • Chez : Inconnu
  • Type : CD audio
    Année : 2004
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.700
    Votants : 2
    Ajouté par : corsario
    le : mer. 10 fvr. 2010 à 18h30
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-620.html

    Aucun commentaire...
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.amazon.fr/nocturnes-int�grale-berceuse-fr�d�...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.800
    C'est un 10/10 pour l'artistique et pour la technique chez ClassicsToday : "L'état de grâce gagne même le preneur de son Igor Kirkwood, dont je n'avais pas entendu une captation aussi peu intrusive depuis des temps immémoriaux".

    Thierry Hervé, l'audiophile-mélomane n'est pas en reste : "Les mélodies, savamment dosées, s'évaporent devant l'auditeur, que le remarquable travail du preneur de son transforme, le temps d'une écoute, en véritable voyeur. Considérons ce double album comme un authentique trait de génie, une illumination qui en laissera plus d'un en état d'apesanteur."


    Et pour ma part, je rejoins ce concert de louanges et ma note pour la prise de son sera au moins de 4.8 :
    Chopin - Nocturnes - Pascal Amoyel (Calliope) : 4.8

    J'affinerai ma note dès que j'aurais pu comparer avec mes étalons "pianistiques"
    par corsario
    30 Mar 2009 17:12

    Date de la note Le mer. 10 fvr. 2010 à 18h30
    corsario
  • 4.600
    Je ne sais pas pourquoi l'idée d'un piano dans le chateau Chambord ne me plaît pas trop (ou plutôt je sais, j'y suis allé en hiver, çà caillait là-dedans, le chateau des courants d'air). Enfin, "à-priori" à combattre !

    J'ai écouté et ne suis pas satisfait totalement. Je trouve un côté feutré, manquant de dynamique, un peu déplaisant sur certains morceaux comme danss l'Opus 15, le N°1.

    Une idée me vient: je saute sur le "Maurizio Pollini" de DG pour comparaison. Oui, sur la Nocturne N°1, je sens que le piano de Maurizio Pollini est plus net, surtout dans le passage "forte". C'est saississant. Maurizio domine.

    Je passe au N° 2, côté Pascal... j'écoute... je suis envoûté. Maurizio ? j'écoute et cette fois, la brillance, la netteté me gêne.

    Et là, je comprends... je passe au N°3 idem, la sensation de clarté de Maurizio (en théorie plus nette techniquement) est peu propice aux Nocturnes, à l'écoute intimiste lors des soirées.

    Je comprends donc la démarche technique pour arriver à l'ambiance. A la technique pure et simple, s'oppose le décor voulu et pensé.

    Qui pourra critiquer ici !? Personne... Le message des Nocturnes passe avec Pascal, moins avec Maurizio (sauf dans les forte, où le son du piano de Maurizio est, à mon avis, plus beau), le touché de Pascal est remarquable...ment mis en valeur par l'accentuation un peu feutrée de la prise de son.

    Ah... quand la technique ne peut pas tout... ici, le "mieux" était l'ennemi du bien.

    4,6 pour les deux et pour différentes raisons !
    01 Avr 2009 16:12

    J'aimerai bien le renoter à l'occasion.

    Renoté le 28/10/2021 : 4,57
    Pas mieux, car c'est audiblement et terriblement feutré, pour ne pas dire plus. Le piano est très puissant dans les aigus, on a voulu peut-être le faire "taire un peu" pour éviter la catastrophe ? C'est possible...

    Je retourne à Arrau... et j'ai fait pas mal d'interprètes, Pollini, Freire, François, Ciccolini, Amoyel, Baremboïm, Swiercz, Andsnes, Goerner, Rubinstein (dommage le souffle...), Pires (presque çà...)...

    Date de la note Le mer. 10 fvr. 2010 à 18h31
    jbpfrance