• Informations sur le CD
  •  
  • Miroirs
  • OLIVA, Stephan - [ compositeurs divers ]
  • Chez : MINIUM
  • Type : CD audio
    Année : 2006
    Style : Jazz, Blues
  • Moyenne : 4.783
    Votants : 2
    Ajouté par : jbpfrance
    le : jeu. 31 dc. 2009 à 00h49
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-428.html

    Proposition de: jbpfrance
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.amazon.fr/Miroirs-Stephan-Oliva/dp/B000HIVI4C/ref=sr_1_2?ie...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.767
    "31/12/2009
    Le dernier de l'année 2009 ... 5,0
    Allez écouter les extraits: Sometimes, I feel... et Moon River... vous comprendrez vite... bizarre, même la qualité des extraits sur le Net est superbe, je ne sais pas si cà transparaît à ce point-là... imaginez les originaux...
    Y a tout, avec les étiquettes en plus...
    Je mets 4,999 juste pour que d'autres Cd apparaissent en référence pour moi, car j'aime bien changer...

    13/02/2011
    Je suis bien d'accord avec toi, une hirondelle ne fait pas le printemps et un morceau ne fait pas un CD. J'avais testé ce CD avec un casque BEYER après une désillusion notoire de ma chaîne HIFI. J'avais été emballé par "quelque chose" que je ne pouvais avoir sur mon ancienne chaîne. Cette fois, je mets bien en évidence les problèmes de réverbération et l'inégalité des plages.
    Cà reste bon en moyenne, mais pas exceptionnel.

    Date de la note Le jeu. 31 dc. 2009 à 00h49
    jbpfrance
  • 4.800
    Je possède le CD d'Oliva mais je serai un peu moins enthousiaste ou en tout cas plus nuancé:

    -le contenu est inégal: les plages 4 et 8 ont été enregistrées en public, plusieurs mois avant les autres. Et cela s'entend et pas qu'un peu! Sur la 4 ,p.ex il y a un déséquilibre entre le piano, trop discret et la batterie qui occupe toute la scène. De plus ce passage systématique des percussions de gauche à droite donne l'impression d'instabilité de l'image sonore.

    -sur d'autres plages, le piano réverbère (c'est flagrant sur la et Oliva se prend pour Keith, en poussant de petits miaulements (sympa mais vous vous demandez si ce n'est pas votre imagination ou le vin rouge...)

    -la voix d'Abbuehl (en particulier sur le traditionnel "Sometimes I feel Like a motherless Child") est moins belle que sur les disques de chez ECM, ou elle parait plus sensuelle et chaude. Mais elle est quand même magique...


    pour toute ces raisons 4.8, pour moi.

    4/01/2010

    Date de la note Le mar. 05 janv. 2010 à 00h09
    jago