• Informations sur le CD
  •  
  • Piano Solo: The complete concert in Germany
  • PETRUCCIANI, Michel
  • Chez : Dreyfus
  • Type : CD audio
    Année : 2007
    Style : Jazz, Blues
  • Moyenne : 4.661
    Votants : 6
    Ajouté par : syber
    le : mer. 09 dc. 2009 à 16h11
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-335.html

    24 bit recording
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.amazon.fr/Piano-Solo-Complete-Concert-Germany/dp/B000N3AWES...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.700
    4,7 également pour le Petrus ... pardon ... Petrucciani - Piano Solo, pour l'amusement attendri que m'a procuré une certaine personne qui a découvert chez moi en entendant ce CD, qu'un piano peut avoir 3 dimensions quand il est bien reproduit (je n'y suis pour rien, ça vient des capacités des enceintes)

    3/01/2009

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h11
    syber
  • 4.500
    Michel Petrucciani Piano Solo: The complete concert in Germany (24 bit) >> 4.5 piano proche mais manquant de corps, de résonnace...peut etre le jeu de Petrucciani?

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h11
    moeb
  • 4.800
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h12
    Loug
  • 4.370
    Ca y est, réécouté les 2 CD en détail.

    D'abord, la musique est très plaisante, je comprends qu'on se laisse vite prendre... de l'art...
    Cependant, j'avais démarré l'écoute à niveau sonore habituel et le niveau de prise de son (ou de transcription sur le CD) semble un peu élevé. A ce volume, les défauts apparaissent assez vite:
    - résonance, le placement des micros assez près sûrement (c'est peut-être voulu d'ailleurs).
    - les basses ont une belle profondeur, mais manquent un peu de netteté
    - aigus un peu brillants, probablement ceux du piano lui-même
    - du coup, le rendu des timbres... auxquels je suis très sensible...

    A faible volume sonore, le rendu devient très agréable... on se retrouve un peu comme dans un hall de grand hotel international... (moins réverbéré quand même, mais l'éloignement créé par la baisse de volume me rappelle certaines ambiances de ce genre). Alors, le plaisir s'installe. On est loin et les basses deviennent plus intelligibles, l'aigu est lui aussi moins brillant... la réponse est plus linéaire et on apprécie (bien) mieux.

    Sur chaîne et sur casque, à écoute modérée, la note passe alors de 4,2 à 4,37.

    Excellent CD par ailleurs bien sûr...

    5/1/2010

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h12
    jbpfrance
  • 4.800
    Michel Petrucciani "Live in Germany" : 4.8
    Fabrice Eulry "Boogie Passavant" : 4.8

    J'ai profité du passage de Phillipe Muller pour faire une écoute comparée du Michel Petrucciani et du Fabrice Eulry (dont toutes les notes sont à 4.5 à cause du passage +1 vers 4.5 : il faudrait que l'on réévalue nos notes. Et que l'on passe la note de la personne qui l'a introduit de 4 à 4.5).

    Les deux sont très bons. Différents dans la prise de son, mais jouissif tous les deux. Et pour moi les deux valent 4.8 : c'est très intéressant de passer de l'un à l'autre enregistrement : il faut quelques secondes d'adaptation au nouvel environnement et puis on ne veut plus en sortir. Ils ont tous les deux leurs qualités : proximité et définition du piano pour le Petrucciani, réalisme de l'acoustique environnante pour le Passavant. Et dans les deux cas la possibilité de pousser le volume sans problème et surtout le plaisir d'avoir toutes les harmoniques du piano, on en redemande !

    4/01/2009

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h12
    corsario
  • 4.800
    Image: Il y a une grande séparation des mains. Néanmoins, j'ai du mal à me représenter le positionnement du piano.
    Equilibre: Pour moi c'est l'équilibre parfait entre les bruits des touches et marteaux et le son des cordes.
    Timbre: Les notes de l'instrument ont énormément de corps. Il y a un superbe équilibre entre la frappe et la résonance des cordes.
    Définition: La respiration est peu audible.

    Bref, pour moi c'est la référence en enregistrements de piano (par rapport à P. Lewis, A. Tharaud). C'est vrai qu'il s'agit d'un live de jazz, et pas d'un enregistrement studio classique. Par contre, j'entends mieux le timbre propre des notes graves et aigus sur Winton Marsalis (Standard Time volume 6), c'est à dire la résonnance du corps du piano sur les octaves les plus graves, et le caractère mat, au contraire des octaves aigus.

    Date de la note Le mer. 09 dc. 2009 à 16h13
    boris_da