• Informations sur le CD
  •  
  • Cello concerto, Dumky trio (Jean-Guihen QUEYRAS)
  • BELOHLAVEK, Jiri - Prague Philharmonia - [ DVORAK Antonin ]
  • Chez : Harmonia Mundi
  • Type : SACD
    Année : 2005
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.500
    Votants : 2
    Ajouté par : Domimag
    le : sam. 05 dc. 2009 à 09h57
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-217.html

    Proposition de : Domimag
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.amazon.fr/Dvorák-Cello-Concerto/dp/B000B6FAEO/ref=sr_1_1/2...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.550
    Multicanal : Oui (5.1)/ PCM / Hybride
    Enregistrement : Studio / 2004
    Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Le plus célèbre concerto pour violoncelle accompagné du dernier trio pour piano de Dvorak "dumky" (la dumka est une chanson ukrainienne). Queyras dépoussière un peu ce concerto de l'empreinte qu'a laissée Rostropovich. Magnifique disque !

    Acoustique 7/8 : L'acoustique difficile du Rudolphinum à Prague, un peu trop réverbérée.
    Distance 7,5/8 : Violoncelle un peu en avant de l'orchestre.
    Spatialisation 7/8 : L'orchestre, comme souvent pour les concertos au disque manque de largeur et profondeur (d'aération). Violoncelle mis en avant manquant un peu de rondeur dans les basses.
    Tonalité 5,5/6 : Claire.
    Balance 6/6 : Équilibrée sur les 3 frontales. Surrounds et centrale efficaces. Caisson utilisé correctement.
    Dynamique 5,5/6 : Beaucoup de détails et de nuances.
    Présence 7/8 : On entend une fois ou deux l'appui des doigts sur les cordes. Le violoncelle manque un peu de rondeur dans le registre bas. Les cordes manquent de douceur.

    Note : 4,55/5

    4,65 pour le trio (enregistré au studio Teldex à Berlin, manque un peu de rondeur, le piano est un peu sec, registre haut-médium un peu favorisé), cela reste quand même excellent.

    Date de la note Le sam. 05 dc. 2009 à 09h57
    Domimag
  • 4.450
    Je suis d'accord avec ce qui suit:

    Un commentateur de la Zone a écrit:

    L'interprétation de ce concerto magnifique est excellente et j'aurais mis 5 étoiles si... si la prise de son était à la hauteur. J'aimerais que les preneurs de son ou les ingénieurs (?) respectent l'intensité sonore telle qu'elle est captée dans une salle de concert et pas qu'ils fassent joujou à rendre les pianissimos encore plus faibles et les fortissimos (pianissimi et fortissimi pour les puristes) encore plus intenses. Ici, et c'est fort dommageable pour JG Queyras au jeu très intériorisé et très épuré, soit on tend l'oreille et on monte le son, soit on baisse le son parce que tout d'un coup tout est trop fort. J'ai horreur de cela.

    Date de la note Le sam. 10 mars 2012 à 17h15
    jbpfrance