• Informations sur le CD
  •  
  • Poeme
  • SUWANAI, Akiko - DUTOIT Charles et le Philharmonia... - [ compositeurs divers ]
  • Chez : Philips
  • Type : SACD
    Année : 2004
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.776
    Votants : 3
    Ajouté par : Domimag
    le : jeu. 03 dc. 2009 à 15h15
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-134.html

    Compositeurs : SAINT-SAENS, LALO, KREISLER, RAVEL, BERLIOZ, CHAUSSON.

    Saint-Saens: Introduktion & Rondo cappriccioso
    +Lalo: Guitare
    +Chausson: Poeme op. 25
    +Kreisler: Sicilienne & Rigaudon in the style of Francois
    Francoeur;La Precieuse in the style of Louis Couperin
    +Berlioz: Reverie & Caprice op. 8
    +Ravel: Tzigane

    Akiko Suwanai, Philharmonia Orchestra, Charles Dutoit

    Multicanal : Oui (5.1)/ DSD / Hybride
    Enregistrement : Studio / 2004
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/4559559/iampartner/a98/lang...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.700
    Multicanal : Oui (5.1)/ DSD / Hybride
    Enregistrement : Studio / 2004
    Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Quelques tubes de la littérature pour violon. Magnifique interprétation.

    Acoustique 8/8 : Parfaite
    Distance 7/8 : Quasi-parfaite (10/15è rang de concert), violon qui "sonne" un peu plus près.
    Spatialisation 7/8 : Violon mis en avant (par rapport au concert) comme sur beaucoup de disques. Très belle stéréo et profondeur. L'orchestre manque un peu de largeur.
    Tonalité 6/6 : Naturelle
    Balance 6/6 : Tout est parfait, le violon (Stradivarius "Dolphin") parfaitement calé légèrement à gauche
    Dynamique 5/6 : dynamique et niveau d'enregistrement quasi-parfait.
    Présence 8/8 : Les enceintes se font oublier. Aucun bruit parasite. Le caisson est très discret.

    Note : 4,70/5

    Date de la note Le jeu. 03 dc. 2009 à 15h15
    Domimag
  • 4.800
    Superbe disque.

    Chris.

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 18h55
    chris42400
  • 4.830
    Oui, le violon est bien là où l'indique Domimag, c'est très précis et çà ne bouge pas (contrairement à Isabelle Faust dont on a raté toutes les prises de son).
    L'orchestre est un peu centré effectivement, et les graves bien tranquilles, mais c'est peut-être les partitions qui veulent çà.
    C'est très homogène et axé sur le violon, mais il y a une certaine distance acceptable et mesurable jusqu'à l'auditeur.

    Date de la note Le mer. 13 oct. 2021 à 23h24
    jbpfrance