• Informations sur le CD
  •  
  • Volodos plays Liszt
  • VOLODOS, Arcadi - [ LISZT, Franz ]
  • Chez : Sony
  • Type : SACD
    Année : 2007
    Style : Classique
  • Moyenne : 4.594
    Votants : 10
    Ajouté par : corsario
    le : ven. 11 dc. 2009 à 08h36
  • Vous souhaitez linker cette page ? Lien a utiliser : http://cd.homecinema-fr.com/page-infocd-363.html

    Oeuvres :
    1. Années de pèlerinage I, No. 6 "La vallée d'Obermann"
    2. Années de pèlerinage II, No. 2 "Il penseroso"
    3. St François d'Assise, No. 1 "La prédication aux oiseaux"
    4. Bagatelle sans tonalité, S. 216a
    5. Hungarian Rhapsody No. 13, S. 244/13
    6. Années de pèlerinage II, No. 1 "Sposalizio"
    7. Prelude in F minor after Bach "Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen", S. 179
    8. Harmonies poétiques et religieuses, No. 7 "Les Funérailles"
    9. La lugubre gondola (Trauergondel) No. 2, S. 200/2
    10. En rêve (Nocturne), S. 207
  • Pochette de cet album
    Zoom de l'image Zoom
  • Infos complémentaires sur : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/1224418/iampartner/a98/lang...

  • Liste des notes et commentaires
  • 4.700
    Multicanal : Oui (5.0)/ PCM / Hybride
    Enregistrement : Studio / 2006
    Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Musique pour piano de Liszt. Des oeuvres extrêmement virtuoses par un virtuose : Arcadi Volodos !

    Acoustique 7/8 : Acoustique un peu trop réverbérée du studio Teldex à Berlin dans un volume idéal mais un peu claire. On entend régulièrement de l'écho.
    Distance 8/8 : Parfaite.
    Spatialisation 8/8 : Piano parfaitement restitué, physiquement devant vous.
    Tonalité 5/6 : Timbres clairs et neutres. Les basses ont du corps sans être envahissantes. Les forte sont un peu brouillés avec la réverb.
    Balance 6/6 : Pas de problème de balance et de fader multicanal. La centrale est sous-employée.
    Dynamique 5,5/6 : Bon niveau d'enregistrement. Beaucoup de clarté et de présence même sur les sons les plus faibles.
    Présence, impression générale 7,5/8 : Pas de bruits parasites du piano ou du pianiste. Les basses sont magnifiques, les aigus sont presque parfaits sauf sur les trilles.

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 08h36
    Domimag
  • 4.600
    Les timbres, notamment dans l'aigu dans les fortes ont une pointe d'agressivité qui n'est pas très agréable - confirmée au casque (on ne sait jamais). Je ne suis pas fan de ce genre de prise de son.
    Compte-tenu de mes réserves sur les timbres dans les aigus, et aussi dans les forte, je ne monterai pas plus haut que : 4.6. Le 0 dB est atteint, on frôle le clipping, mais non, c'est juste juste. On peut comparer avec le Sageman : c'est amusant parce que c'est presque le même histogramme avec des forte en plus. Donc le Volodos a un peu plus de dynamique que le Sageman (en tout cas des forte en plus). Mais bon, il y a truc qui me gêne dans ces forte, d'où les 0.1 point en moins.

    http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?p=172521658#p172521658

    (22 février 2009, 14h29)

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h30
    corsario
  • 4.100
    Ce CD devient vraiment une référence ... de discussion, et tant mieux...

    J'avais eu les mêmes impressions, çà m'a perturbé aussi (un 4,1 pour un 9/10 chez Diapason ). Si l'enregistrement a été fait comme la photo de la pochette, pas étonnant. Pièce d'appartement, vide, grandes fenêtres du XIXème et du coup, réverb...

    Corsario a été déçu sur le long terme (faute de grives, on mange des merles, disait-il en substance, puisque les bons enregistrements de piano n'étaient pas légion, depuis si...), réverb rapidement lassante, haskil a justifié le son parfois "claironnant" par le fait que Volodos joue ainsi, et moi-même pensais qu'Arcadi avait mis un pavé sur la pédale de droite...

    En tout cas, chris42, déjà dans un doute profond, ne considère pas que ce CD comme un standard pour le piano. Sa pièce -relativement vide- ne doit pas améliorer la sensation, et pourtant tu as mis une des meilleures notes. Justement peut-être que le son colle bien au rendu que tu aurais si le piano était dans ta pièce !

    J'ai regardé ma notation: j'ai mis plus que la moyenne à la différentiation bien nette et l'équilibre entre la main gauche et le main droite. Cà, c'est le grand plus de cette prise de son. Et j'ai mis en dessous de la moyenne aux timbres aigus, médiums et graves (comme ces notes ont pour moi un coeff. x 2) parce que ce n'est la représentation que je me fais de la sonorité d'un piano. C'est donc un peu personnel., c'est comme si je me plaçais dans la position d'un acheteur du piano, avec une telle sonorité, je passe au suivant.

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h31
    jbpfrance
  • 4.600
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h31
    chris.24
  • 4.700
    Même si ce disque sort du lot j'ai pas été super super enthousiasmé, il y a un ou deux trucs qui m'ont un peu gênés, mais on est dans la nuance :
    - Je trouve que ça manque d'épaisseur, de consistance, c'est un peu trop clair (réverbération naturelle + clareté de ma pièce ?).
    - Je trouve le piano trop large au vu de la distance à laquelle il doit se trouver
    Sinon le piano est décalé à gauche sur le premier morceau, c'est pareil chez vous ?
    La dynamique est impressionnante (... peut-être trop ?) et si l'on met trop fort dans les passages doux, cela est limite agressif dans les fortissimo, comme quoi ma chaine n'est pas toujours trop douce ...
    La Rapsodie N°13 en particulier est surlecutante. Vraiment magnifique
    Chris.

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h31
    chris42400
  • 4.500
    Je suis assez géné par la reverbe qui diminue la lisibilité.

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h32
    peter.pan
  • 4.700
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le ven. 11 dc. 2009 à 22h33
    haskil
  • 4.600
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le mer. 23 dc. 2009 à 15h58
    CriNieRe
  • 4.700
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le mar. 29 dc. 2009 à 08h42
    Alberich
  • 4.750
    Aucun commentaire...

    Date de la note Le dim. 14 mars 2010 à 20h47
    BRUNOTILUS